Grand-père, puis-je avoir vos NFT quand vous mourrez?

Apr 26
Premièrement, qu'est-ce qu'un NFT?

C'est un Non Fungible Token - mais ca fait quoi un NFT? Voici un lien intéressant qui explique bien c'est quoi

LIEN EXPLICATIF

La raison de ce billet par contre est que cette nouvelle vague de produit numérique en ligne relance encore plus la discussion sur comment et où devons-nous regarder, identifier, protéger, nommer, etc. Tous ce qui nous représente et qui est à nous mais de manière virtuelle uniquement.
Alors pourquoi c'est important?

Si nous prenons uniquement les montants extraordinaires qui s'échangent pour des items virtuels depuis tout récemment, bien c'est impossible de ne pas reprendre la discussion sur les montants réels qui sont maintenant associés à des choses que l'on ne peut toucher.
EX:
Beeple (artiste) son NFT devient le plus cher jamais vendu aux enchères après avoir rapporté plus de 60 millions de dollars US.
Source - CNBC 

LIEN CNBC - BEEPLE
L'Article suivant remet très bien à l'avant-plan le rapport que McAfee ont effectué en 2013 qui démontrait que notre valeur moyenne en ligne à notre décès s'élevait à 32 000$ pour les Canadiens.


Vous verrez dans cette analyse que c'est très arbitraire l'évaluation de nos données et qu'il était parfois difficile à expliquer où les valeurs réelles pouvaient se situer. 

Sans vouloir répéter, la folie de la dernière année et surtout des derniers mois pour les NFT ramène la discussion de manière bien concrète sur l'équité, lègue numérique que nous amassons en ligne et auxquels nous devrons planifier leurs dispositions en cas d'invalidité et de décès. Mais puisque les NFT se gèrent via un jeton unique sur une blockchain, ce n'est peut-être pas aussi simple lorsque nous voudrons partager notre patrimoine. 

Ventilation du rapport de McAfee de 2013.

ARTICLE BLOGUE - version originale anglophone


___

Oui, les joueurs finiront par devenir grands-parents, et certains le sont déjà… mais qu'arrivera-t-il à leurs (et aux nôtres) trucs numériques quand nous mourrons?


C'est comme si des portefeuilles étaient stockés avec de l'argent, mais aucun moyen de les rendre à leurs propriétaires, faute de pièce d'identité

Si vous êtes un joueur, vos ressources en jeu meurent généralement avec vous. Soit cela, soit vos bénéficiaires doivent avoir le même intérêt de jeu et les mots de passe du défunt… une situation improbable.

Tout d'abord, il y a le marché à considérer:

Pouvons-nous passer d'une valeur non reconnue en dehors d'un marché spécifique à un échange en USD, en euros ou… quelle que soit la devise principale que vous voulez?

Cela et bien d’autres encore devront se produire pour que les NFT puissent être hérités.

Ensuite, il y a les problèmes de sécurité des actifs numériques pour une utilisation après que le propriétaire n'en ait plus besoin ou ne soit plus en mesure de les utiliser.

Ce qui est semé d'embûches.

Après tout, nous ne perdons pas de mots de passe, nous n’avons pas d’accidents et nous ne mourrons pas avant d’avoir fait un testament, n'est-ce pas?

Faux… sur les 21 millions qui étaient disponibles pour l'exploitation, 4 millions, soit plus d'un sur cinq, ne verront plus le jour.

Et la taille du marché augmente à mesure que les actifs prennent de la valeur et que le commerce existant n'est que la pointe de l'iceberg potentiel, cet article indiquant une valeur possible de 32 milliards de dollars d'ici la fin de 2020.

Tout bien est dénombrable en cas de divorce. Ceci est d'un groupe juridique respecté:

Avec des chiffres importants comme ceux-ci, il est évident que les biens numériques et l'immobilier immatériel ont des valeurs déterminables en dehors de la communauté des joueurs. Lorsque des actifs virtuels sont inclus dans le portefeuille financier d’un couple, un bon avocat en droit de la famille peut déterminer si ces actifs sont divisibles en tant que biens communautaires lors du divorce.

Ce n'est donc pas que les solutions n'existent pas. Plutôt que 57% des adultes au Royaume-Uni, par exemple, n'ont pas de testament. Évidemment, cela n'empêche pas le règlement de leurs successions, car il existe des conventions et la common law pour couvrir cela, mais à moins d'avoir effectué une piste de vérification des comptes et des mots de passe, dans la plupart des cas, ces actifs ne seront pas réclamés. Ce qui nous ramène à l'histoire des BitCoins manquants.

Il existe sans aucun doute des moyens de garantir la sécurité des signatures numériques et des mots de passe. Et il peut y avoir des gens qui lisent ceci, qui peuvent dire «simple… fais juste xyz…» Dans ce cas, faites-le nous savoir.

Comprendre les implications pour la valeur croissante des actifs numériques est essentiel.

Les choses doivent devenir plus faciles en ce qui concerne les actifs numériques en jeu et en réalisant leur valeur dans le monde analogique, que ce soit pour les échanger contre d'autres devises hors jeu, qui peuvent à leur tour être converties en monnaie fiduciaire, ou simplement vendues.

Considéré d'une autre manière, il y a un coût de production des actifs, et pour la plupart, nous n'avons aucun moyen de les recycler, ou de les réclamer si leurs propriétaires ne peuvent plus les utiliser. L'obsolescence intégrée, la redondance forcée, les dommages collatéraux, l'exploitation, le profit, la négligence bénigne et d'autres termes sont des lentilles potentielles pour examiner le monde du jeu à travers, et la gamme de plus en plus vaste d'actifs numériques qui sont abandonnés de force ou inutilement.

DISCORD est une plateforme sociale en ébullition surtout à cause des différentes communautés NFT qui sont si actives



Si tout cela semble un peu trop difficile à comprendre en posant la question «à qui profite la situation actuelle», nous pourrions simplement suggérer que les organismes de bienfaisance pourraient bénéficier de l'introduction d'éco-systèmes qui facilitent le recyclage des actifs numériques?

Les choses doivent changer. Avec certitude.